Le 8 mai 1945, la guerre est finie en Europe. L’Allemagne a capitulé, c’est-à-dire qu’elle arrête de se battre et qu’elle reconnaît qu’elle est vaincue. 9 jours avant, le 30 avril, Hitler, le dictateur qui dirigeait l’Allemagne, s’est suicidé. L’Allemagne est envahie à l’ouest par les armées alliées : des soldats américains surtout, mais aussi anglais, français, canadiens et polonais. À l’est, les armées soviétiques de l’URSS ont envahi la capitale de l’Allemagne, Berlin.

Comment une guerre s’arrête-t-elle ?

Pour que la guerre s’arrête, il faut que les chefs des armées allemandes signent la reddition de l’Allemagne. Ils s’engagent à donner l’ordre aux armées allemandes de se rendre : les soldats allemands doivent arrêter de se battre et devenir prisonniers des armées alliées et soviétiques.

La signature

Un général allemand, Jodl, vient au quartier général des armées alliées, à Reims, pour signer la reddition de l’Allemagne. C’est le 7 mai 1945. Il signe un document où il est écrit que les armées allemandes ont jusqu’au 8 mai, 23 h 01, pour se rendre. Voici la photo de ce moment historique : découvres-en davantage en déplaçant ta souris sur l’image !

Un jour de fête

Le 8 mai 1945 est un jour de fête : les journaux de l’époque célèbrent la fin de la guerre. Clique ici pour les découvrir !
Découvre ici des photos de ce jour exceptionnel !