C’est quoi, la sécheresse ?

Plusieurs étapes conduisent à ce phénomène naturel. La sécheresse météorologique, c’est quand il ne pleut pas depuis plusieurs semaines. Au bout d’un moment, la terre manque d’eau, on parle de sécheresse agricole. Et quand les cours d’eau et les nappes phréatiques sont très bas, c’est la sécheresse hydraulique. Ce problème sévit partout dans le monde et surtout dans les zones tropicales et subtropicales, comme au Mexique ou en Inde, car là-bas les températures sont très élevées et l’eau s’évapore plus vite.

Quelles sont les conséquences de la sécheresse ?

Tout d’abord, les plantes ont soif et la végétation devient sèche. Les feux de forêts sont plus nombreux. S’ils manquent d’eau, certains animaux peuvent tomber malades ou migrer, ce qui perturbe l’équilibre de la nature. L’homme a aussi besoin d’eau pour vivre et arroser ses cultures. Autre souci : les sols qui s’assèchent absorbent moins facilement les pluies. Les cours d’eau risquent alors de déborder et d’inonder les habitations.

L’homme n’est pas seulement victime de la sécheresse ; il en est aussi responsable puisqu’il aggrave la situation. En effet, l’agriculture et les industries consomment beaucoup d’eau. Dans chaque maison, il faudrait éviter le gaspillage, comme prendre une douche plutôt qu’un bain. On préserve ainsi l’eau, qui est un bien précieux pour notre planète bleue.

Florence Blanquart