Menacé pour avoir montré des caricatures en classe

Le début de l’enquête indique qu’il s’agirait d’un attentat commis par un terroriste islamiste. Avant cette attaque, le professeur d’histoire et de géographie avait porté plainte au commissariat parce qu’il avait reçu des menaces. Pourquoi ? Parce que, lors d’un cours sur la liberté d’expression, il aurait montré des caricatures du prophète Mahomet à certains de ses élèves de 4e. Or, Mahomet est un homme sacré pour les musulmans. De telles caricatures ont déjà été à l’origine d’attentats en France et dans le monde. Pourtant, se moquer des religions est un droit en France, un droit protégé par la liberté d’expression.
Caricatures, liberté d’expression, terrorisme Pour mieux comprendre, regarde ces vidéos.

 

 

Camille Laurans