Des bousculades sur la célèbre place Saint-Marc, à Venise, en Italie, des files d’attente pour atteindre le sommet du mont Blanc dans les Alpes, ou encore trop de déchets abandonnés sur l’île de Pâques, dans le Pacifique Le tourisme est-il en train de devenir un problème pour la planète ? Il l’est surtout pour les habitants de grandes villes touristiques, qui se plaignent de l’augmentation du coût de la vie, des loyers, etc.

C’est quoi, le low cost ?

Les billets d’avion low cost, c’est-à-dire à bas prix, ont favorisé la circulation des touristes dans l’ensemble de la planète. Tout comme les sites Internet de location d’appartements ou de maisons entre particuliers : louer son logement est devenu une véritable source de revenus pour certains.
Pour comprendre comment le low cost arrive à être moins cher, regarde cette vidéo :

Quelles sont les solutions ?

Heureusement, certaines mesures pour protéger les sites touristiques les plus fragiles sont à l’étude. Sur l’île de Pâques, les touristes doivent dorénavant montrer un billet retour pour pouvoir poser un pied sur l’île et leur séjour est limité à 30 jours. Sur le mont Blanc, à partir de l’été 2019, le nombre de grimpeurs sera limité.
Mais certaines destinations très recherchées, comme l’Islande, Rome, Venise, New York, peinent à trouver une solution pour continuer à attirer des touristes, sans pour autant faire fuir ses habitants…