Des promeneurs les yeux rivés sur leur écran de téléphone, dans les rues ou les parcs des grandes villes comme des petits villages… Tu as sûrement assisté à de telles scènes pendant l’été. Entre juillet et août, dès la sortie de Pokémon Go, des millions de joueurs, dans le monde, ont utilisé cette « appli ». Jusqu’à 45 millions de personnes, le nombre maximal, le 21 juillet. C’est presque l’ensemble des habitants de l’Espagne !

C’est quoi, Pokémon Go ?

Le but du jeu est de « chasser » des Pokémons. Comment ? En te promenant avec ton écran de téléphone, tu vois apparaître des Pokémons virtuels. Grâce à des « Pokéballs » (le symbole du jeu), tu dois les capturer. Et il y a environ 150 sortes de Pokémons différents.
Si l’application est nouvelle, les Pokémons sont, eux, beaucoup plus anciens. Ils ont été créés au Japon il y a vingt ans, d’abord sous forme de jeu vidéo, puis de mangas et de cartes à collectionner. Le jeu vidéo a toujours eu beaucoup de succès, et encore davantage depuis deux mois, grâce à Pokémon Go.

Le « phénomène » Pokémon Go

Quand un très grand nombre de personnes se mettent à suivre une même mode avec la même passion, on parle de phénomène de société. En général, lorsque les journalistes remarquent qu’un phénomène vient d’apparaître, ils en parlent. Plus ils en parlent, plus le phénomène intrigue et grossit. Et tous les médias à leur tour en parlent encore et encore, etc. Cet été, c’est sûr, l’application Pokémon Go a été le grand phénomène des vacances.
Face au très grand nombre d’utilisateurs, la ministre de l’Éducation nationale a même parlé d’interdire l’application dans les écoles, à l’occasion de la rentrée.

TO GO WITH AFP STORY BY ERWAN LUCAS (FILES) This file photo taken on July 26, 2016 shows the "Pokemon Go" app on the screen of a mobile phone, next to the Eiffel Tower in Paris. The global Pokemon Go craze has prompted a slew of complaints, from memorial sites arguing it's disrespectful to play there to whole countries imposing a ban on the smartphone game. But is it really possible to declare a place a no-go zone for people hunting the cartoon monsters? / AFP PHOTO / Thomas SAMSON

Sous la tour Eiffel, à Paris, de nombreux joueurs se pressent pour capturer des Pokémons rares. Sur cette photo, découvre ce qu’un joueur de Pokémon Go peut voir sur son écran. © AFP Photo / Thomas Samson

 
 
 
 
 
 
 
 

L’interview des p’tits journalistes

Les p’tits journalistes de France Info junior ont posé toutes leurs questions à Michael Stora, psychologue et fondateur de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines.
FIJ_pokemon_ptits_journalistes
 
 
 
 
 

 
[poll id= »12″]
[poll id= »13″]
 
Et retrouve le quiz :