Pourquoi on apprend l’histoire de l’esclavage à l’école ?

Le 10 mai 2001, la France vote une loi pour la reconnaissance de la traite et de l’esclavage comme crime contre l’humanité. Dans son deuxième article, elle rend obligatoire l’enseignement de l’histoire de l’esclavage à l’école, en France métropolitaine et ultramarine. Cette loi est appelée « loi Taubira », car elle a été proposée par la députée Christiane Taubira.

Mais pourquoi est-ce important d’apprendre l’histoire de l’esclavage à l’école ?

Avant la loi Taubira, l’histoire de l’esclavage était abordée de manière inégale à l’école. Or cette période sombre de l’histoire est importante à connaître pour éviter qu’elle ne se répète. Et l’école a un rôle essentiel à jouer dans cet enseignement. Car en apprenant l’histoire de la traite et de l’esclavage, on peut voir les mécanismes qui ont permis à ce système de naître… mais aussi comment il a pu être aboli.

En abordant cette période très complexe, on découvre alors que les esclaves ont joué un rôle actif dans leur libération. Et que, du côté des oppresseurs, il y en avait aussi qui s’élevaient contre ce système. L’histoire ne sert pas qu’à apprendre le passé, elle éclaire le présent et permet de se souvenir pour mieux imaginer l’avenir. Parler de l’esclavage à l’école nous pousse à réfléchir et à agir pour sa disparition, là où malheureusement l’esclavage existe encore aujourd’hui.

Norédine Benazdia

Envie d’en savoir plus ? Si tu es abonné à l’hebdo 1jour1actu, retrouve un dossier complet sur l’histoire de l’esclavage dans le no 294 du 4 décembre 2020.

esclavage