Mauvaise idée, la pancarte !

Le 26 juin, pendant la première étape du Tour de France, une spectatrice tend une pancarte en travers de la route. Elle veut que les caméras filment son message, adressé à ses grands-parents : « Allez Opi-Omi ! », ce qui signifie « Allez Papy Mamie ! » en allemand.
Elle ne voit pas les cyclistes qui arrivent à toute vitesse derrière elle… L’un d’eux percute la pancarte et tombe, entraînant des dizaines de coureurs dans sa chute. Plusieurs sont blessés, et l’un d’eux doit même abandonner la course.

chutes tour

Voici la spectatrice et sa pancarte, juste avant le passage des coureurs… et la chute. (© Capture d’écran France Télévisions)

Les spectateurs ne sont pas le seul danger

Cette spectatrice imprudente a été arrêtée par les gendarmes. Elle risque une amende de plusieurs milliers d’euros, et peut-être la prison, pour avoir mis les coureurs en danger.

chutes tour

Des coureurs sont tombés dans la dernière ligne droite de la troisième étape, le 28 juin. (© P. Lopez/Pool/AFP)


Mais sa pancarte n’est pas la seule à causer des ennuis ! Ainsi, le 28 juin, la troisième étape du Tour a été marquée par plusieurs chutes : pour cause de virage trop serré, de glissade sur route mouillée, ou de perte d’équilibre dans le sprint final.
À chaque fois, des coureurs ont été blessés. Au point qu’au départ de la quatrième étape, le 29 juin, les participants du Tour de France ont posé pied à terre pendant une minute, en signe de protestation. Ils réclament davantage de sécurité sur les routes du Tour.

Émilie Leturcq

 
As-tu tout compris ? Vérifie-le grâce à ce quiz !