C’est quoi, l’armistice de 1918 ?

Un armistice est un accord conclu entre des pays ennemis pour arrêter des combats en attendant la signature d’un traité de paix. L’armistice du 11 novembre 1918 met fin aux combats, en France et en Belgique. Il est signé entre l’Allemagne, le pays vaincu, et la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis, les pays vainqueurs, appelés « les Alliés ». Le lundi 11 novembre 1918, à 11 heures, la bonne nouvelle se répand. Au front, comme à l’arrière, c’est la joie et le soulagement. C’est aussi le chagrin et le deuil car, dans toutes les familles, il y a eu des morts.

Mais pourquoi cet armistice donne-t-il un grand espoir de paix ?

Appelée « Grande Guerre », la guerre de 1914-1918 marque un tournant dans l’histoire de l’humanité. Le bilan est lourd : 15 à 20 millions de morts. Jamais une guerre n’a fait tant de victimes en si peu de temps. En hommage aux soldats, des milliers de monuments aux morts sont édifiés dans les villes et les villages. Après l’enfer vécu, cette guerre ne peut être que « la der des ders ». Tous rêvent d’une paix durable ! Le 28 juin 1919, après 8 mois de négociations, le traité de Versailles met fin à la Première Guerre mondiale. Ce traité de paix redessine la carte de l’Europe. L’Allemagne, désignée comme responsable, doit payer les dégâts causés par la guerre. La Société des Nations voit le jour pour veiller à la paix dans le monde. En 1946, elle deviendra l’ONU.

Marie Révillion